• Ah et autre chose : La Pandora Family est toujours constitué de "tout le monde" qui vous manque. Et si ce n'est pas le cas, c'est que certains sont partis de leur propre chef et on a pas à les forcer.
    Aussi, je ne rejoindrais pas votre commune et je pense qu'il sera de même pour Aria et Break. Parce que oui, elles sont au courant que vous m'avez traité de voleur. Après libre à elles de faire comme elles veulent. Mais ne pensez pas que moi je vais rester les bras croisés.

    Allez, à jamais.

  • L'heure des explications est arrivée !

    La chose doit appartenir à autrui, « elle ne doit pas être la propriété de l’auteur de la soustraction » (T. Corr. Auxerre, 14 janvier 1964). Ainsi, les choses n’ayant pas de propriétaire ou étant abandonnées ne peuvent faire l’objet d’un vol. Par ailleurs, « il importe de distinguer la chose abandonnée de la chose simplement perdue : seule la chose abandonnée » appartient « à celui qui met la main sur elle, sans qu’il y ait soustraction punissable » (T. Corr. Montélimar, 30 janv. 1945).

    Voilà ce que nous dit mon grand ami le code pénal. Moi ? Un voleur ? Ni moi, ni Aria, ni Break ne sommes des voleuses. Et pourquoi ? PARCE QUE TU NOUS A ABANDONNES ALICE.
    TU es partie du jour au lendemain, TU as tout supprimé, TU nous a abandonné !

    « Ainsi, les choses n’ayant pas de propriétaire ou étant abandonnées ne peuvent faire l’objet d’un vol. »

    Nous n’avons rien volé, car la Pandora Family ne t’appartiens plus. Plus depuis que tu l’as abandonné. Et ça, c’est aux yeux de la loi. Et tu sais quoi ? Là, je peux très bien porter plainte contre vous deux pour fausses accusations. Eh bah ouais. Me traiter de voleur c’est une fausse accusation. Et en plus de cela, c’est blessant. Parce que je vous considérais comme des amis, des petites s½urs.
    Récemment, on m’a traité de pleurnicharde, de lâche et maintenant de voleur. Mais là… Je ne suis pas un voleur et les lâches et pleurnichardes, c’est vous.

    Sur ce, ne nous adressez plus jamais la parole pour ce genre de choses, sinon je porte vraiment plainte. Je ne dis pas que vous n’avez plus le droit de parler à personne de la commune. Mais sachez que je défendrais la vérité et que si j’apprends que vous balancez de fausses accusations, votre problème ne sera plus IVL mais IRL.

    Bonne continuation à vous.

    Cordialement.
    - Sai-kun.

  • Salut Alyss, reviens vite ;^;

  • //QDN// SI!!! On se met dans tous nos états parce que c'est triste ;^;